Prendre le temps de défendre le sens d'un acte artistique, l'imaginer autrement qu'une course à la production, qu'un temps économique qui efface les traces, les mémoires et nous contraint dans notre propre artisanat.

C'est le sens des 2 chantiers que nous mènerons cet automne avec l'actrice Catherine Baugué*, 2 chantiers qui rejoignent notre désir de poursuivre une écriture engagée ("On aura pas le temps de tout dire"/2018) autour du portrait d'"acteur", moteur fondamental d'invention de la scène de spectacle vivant.

*Catherine Baugué
Fait ses débuts au Théâtre du Radeau de François Tanguy, avant de participer à la fondation du groupe T’Chang autour de Didier-Georges Gabily en compagnie de Serge Tranvouez, Jean-François Sivadier, Yann-Joël Collin, Christian Esnay, Nadia Vonderheyden…
Elle sera ensuite de toutes les créations du groupe T’Chang, en tissant son parcours de comédienne entre un compagnonnage de dix ans auprès de Didier-Georges Gabily et des aventures théâtrales avec Antoine Vitez qu’elle rencontre à l’école du Théâtre National de Chaillot, Elle a travaillé entra autres avec Jean-Marie Villégier, Michel Dubois, Françoise Delrue, Bernard Sobel, Nadia Vonderheyden….
Elle collabore avec L’Interlude T/O pour « dehors peste le chiffre noir » de Katrin Rogglä et « Quichotte » de Jean Luc Lagarce.
Elle rejoint récemment Anatoli Vassiliev et l’édification de son Théâtre Laboratoire en France.
Elle intervient régulièrement en tant que formatrice à l’ERACM (Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes & Marseille).

Back to top
DMC Firewall is a Joomla Security extension!